Beer, Lambert et Bouguer avant eux

Beer, Lambert et Bouguer
La loi de Beer-Lambert, s’appuyant sur les travaux de Bouguer s’attache à décrire la relation entre la puissance de la lumière et la distance qu’elle parcourt dans un milieu donné.

Pour les plus scientifiques d’entre vous, regardez la page wiki dédiée, c’est un charabia assez complet qui devrait vous ravir. Ou pas.

Pour les photographes

L’intensité de la lumière est égale à l’inverse du carré de la distance parcourue par la dite lumière. Je sais, ça fait encore fortement formule de matheux, mais on y arrive. En gros, doubler la distance entre la source lumineuse et le sujet revient à diviser la quantité de lumière par quatre. (Deux au carré fait quatre)

C’est tout ?

Pour ce qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, oui. Pour les curieux, ça ouvre des possibilités. Rappelez vous l’effet fromage blanc dans l’article le flash c’est top moumoute… C’est une application directe des travaux de nos trois amis Beer, Lambert et Bouguer avant eux. On peut aussi en profiter pour nuancer les sources lumineuses non réglables (tout le monde n’a pas la chance d’avoir des torches de studio), comme un halogène de chantier ou une lampe de bureau… Il suffit de rapprocher ou d’éloigner sa source lumineuse pour en « régler » la puissance.

Tout ça pour dire que même avec des moyens limités, rien n’est impossible. Et puis ça fait toujours son petit effet de ressortir ce genre de truc en société… Non, ne me remerciez pas. (En fait si, j’adore ça)

Au fait, j’allais oublier : brûlez de la pellicule !

Leave a Reply

Your email address will not be published.