Le flash, c’est nul!

Flashes
La photographie, de photo, lumière et graphie, l’écriture. L’art d’écrire la lumière. Je préfère nuancer en précisant l’art de capturer la lumière. Le flash, de son côté est un dispositif électronique (exit le magnésium d’antan et ses jolies explosions) qui a pour but de provoquer une « décharge de lumière ». Ceux qui me connaissent me précèdent, les autres je vous explique : un mec qui ajoute artificiellement de la lumière pour la capturer n’est pas doué. Il ne capte pas une scène « réelle », il la fabrique de toutes pièces… (Et encore, on ne parle pas d’ontologie du réel, c’est drôle, mais il vous manque de l’entraînement. On va finir par y arriver, rassurez-vous.)

Un apport de lumière

Dans la théorie, le flash est un apport de lumière. C’est louable en soit. En fait, non. L’œil humain, quand la lumière baisse s’accommode, on a même « tendance à voir du bruit ». (si, si au petit matin, quand le jour n’est pas encore levé et qu’on distingue plus des formes que les objets) Le flash est une invention basée sur du vent.

On est plein à détester le flash !

Ce vil éclaire qui en plus aplati le cliché! Quoi de plus horrible qu’une image plate. (Hum, à l’heure de l’impression 3D, je veux dire sans profondeur dans l’échelle des plans) Le « faux-tographe » qui prévient d’un : »Attends, je mets le flash » devrait plutôt crier : « Attention, rouleau compresseur! »

L’effet « fromage blanc »

C’est arrivé à tout le monde, par inadvertance, de ne pas vérifier ses réglages et d’avoir ce maudit flash qui se déclenche sans crier gare… Et là, c’est le drame : tatie Huguette devant ses septantes trois bougies est plus pâle que le sucre glace de son gâteau d’anniversaire. Sur la photo, on dirait une revenante ! Maudit flash, c’est de sa faute !

Les yeux rouges

Ha oui, les yeux rouges! C’est pas une mince affaire ça! Heureusement que la tatie se fait une permanente, sinon, elle virait albinos d’un coup de flash ! Si c’est pas malheureux, une tatie si vivante, si pleine de santé et encore pétulante! En un éclair la voilà presque morte, déjà dans son linceul! Mais je m’égare (du Nord ajouterai un auteur que je ne citerai pas). Les yeux rouge, c’est une plaie. Un moyen de faire avec? Les dispositifs anti yeux rouges? Vous parlez de ces trucs qui donnent plusieurs éclairs avant le vrai flash? Après le premier, tatie ne regarde plus l’objectif, au second elle en est toute étonnée et se demande ce qui se passe… bref, au moment du flash, elle est quasi aveugle. Elle en aura pour une bonne semaine de conjonctivite. Encore bon anniversaire tantine!

Yeux rouges flash lumière artificielle

Les yeux rouges sont provoqués par le flash.

Ok, il s’agit ici d’un odieux et mauvais montage : les sublimes yeux du modèle (ne vous inquiétez pas pour mes chevilles) ne peuvent être rouges puisque la lumière vient de l’arrière… Mais les yeux rouges, c’est moche quand même.

Le flash intégré est pas assez fort.

En plus, c’est vrai, les petits flashs intégrés donnent jamais assez de lumière. L’autre jour, je prenais un photo du beffroi de Lille, la nuit. Hé ben, macache le flash! C’est à se demander si ça vaut le coût de construire les appareils avec. Les gros reflex de professionnels, il en ont pas que je sache! Comme quoi ça doit pas être utile. Et faudrait encore acheter ces gros bazars qui s’ajoutent au-dessus?

Flash intégré built-in tube éclaire automatique

Le flash intégré sort quasi automatiquement

Et les photos en studio? Les mannequins des magazines?

Rien de plus faux! Oui, on utilise des flashs en studios. Pour produire des images complètement irréelles et extrêmement retouchées par la suite. Tout le monde a déjà vu cette fameuse vidéo de la fille qui arrive au studio le matin, avec la gueule de bois de sa nuit blanche de la veille? Pour les incultes, elle passe 3 heures à se faire maquiller à la truelle et la retouche logicielle prend le double de temps ensuite. Plus aucun rapport entre la fille du début et la poupée plastique de la couverture de magazine. On parlait de photo au début de l’article, non?

Mais alors…? Le flash, c’est nul?

On se tue à vous le dire. Ça vaut le coût de faire ressembler les gens à des zombies pour ensuite devoir retoucher ça pendant 3 jours? Je vous le demande…

Après cette descente en règle complètement subjective du flash, il serait bon d’en savoir un peu plus. Au moins le point de vue opposé, histoire de se faire une idée. Bientôt. Promis.

One Comment

  • Alexis dit :

    Quand il est situé sur la griffe flash d’accord c’est fdu romage blanc qui se transforme en yaourt au tirage, beuaaahhh ;)
    Mais n’oblige à l’y laisser.

    Je suis d’accord pour utiliser la lumière ambiante dès que je peux mais dans dans une grotte … Je ne suis pas mécontent d’avoir mon petit soleil surtout si j’ai un client qui me dit « il fait de belles photos votre apoareil, elle seront belles hein ? »
    Réponse de convence: « oh oh, ah ah, bien sûr qu’elle seront bonnes »
    Sous cape: « SCRON-JU-JU !!!  »

    Quand on a pas le choix …

    Ceci dit quand on enlève le flash de la griffe de l’appareil, on peut faire des choses bluffantes, mais on est plus dans la création que dans la capture en effet.

Leave a Reply to Alexis Cancel Reply

Your email address will not be published.